dimanche 11 février 2007

Journal Intime 16-18 ans

Tout comme Anaïs Nin, j'ai commencé à tenir un journal où je me confiais dès mes 14ans, et même si je ne lui faisais pas souvent le même genre de confidence qu'elle, je ne l'ai jamais perdu...
Il est vrai que je l'ignore depuis qqtemps, je refuse de l'ouvrir, comme pour me dire que depuis j'ai évolué. J'enchaîne mes souvenirs pour mieux avancer.
Et c'est suite à une conversation msn avec un ami blogger qui se reconnaîtra et qui tournait sur le bilinguisme que j'ai fouillé pour dénicher mes premiers poèmes.
Et c'est ainsi que j'ai songé à en publier qquns sur mon blog.
Je présente mes excuses à mes amis francophones, traduire fera perdre beaucoup d'sens aux jeux de mots.

5 commentaires:

TUNISIENDOCTOR a dit…

ma petite fille I... de 5 ans a un petit carnet avec cette inscription en premiere page
" GOUNAL1TIM " quand je lui est dit ca signifiais koi cette inscription ou ce titre , elle me repond "mais chbik papa tu ne sait plus lire c'est mon journal intime" je lui repond ahh ok pardons j ai pas tres bien lu mais si on l'ecrivais comme ca "journal intime" elle me repond non ca me plais pas je lui repond ok ca marche

Joy... a dit…

@tunisienDoctor: :) C une manière à elle, d'une part de se disinguer et puis de donner aux lettres et aux mots un sens propre à elle.
Ce problème me suit encore, mes sens des mots sont souvent légèrement différents de ceux donnés par un dictionnaire. un mot pour moi, c'est plus sa définiton dans un roman lu qd GT enfant, en plus des sensations qu'il a généré.

Sam a dit…

le journal écrit devient électronique ...

Joy... a dit…

Je me suis souvent demandé keske ça m'fait que mon journal devient electro...
Le changement n'a pas été brusque.
Internet m'a bouffé une partie de ma vie, mes amis, mon yoshi, le sujet de ma thèse, mon journal ne fait que suivre.
Bon, j'ai perdu une partie de mon intimité avec mon journal, mais, le voyeurisme s'étale désormais sur presk tt.
Le seul risk ke j'encours C k'un beau matin Blogger décide de fermer sans nous avertir, mais ce risk existe aussi avec un journal papier où un risk de perte ou d'être brulé est encore plus grand.
C'est l'air du temps....

sammael a dit…

le virtuelle ne doit pas etre vu comme une mise a nue de ce que l'on cache habituellement, mais a mon avis plus comme un lieu d'echanges ou seul les gens interresser te contacte......
la vie est remplie de gris mais meme si j'adore le noir il y a aussi pas mal de blanc.....citation tres sammaelienne....lol
biz S.