vendredi 19 janvier 2007

Lettre à un lecteur anonyme

Tu m’avais tant demandé de t’écrire un poème
Comme si les mots se commandaient
Comme si les sentiments se charriaient
Comme si on trinque à ta santé.

Ce soir, peut-être tu seras servi,
Dans une grande chope,
Tu planteras tes soucis,
Mes remords aussi.

Sirote ton chagrin,
Remets le film, Suttgard, la neige, les filles
La vie mousseuse, loin d’ici.
Les blondes, la blonde fermentée.

Brûle ta Gauloise,
Ne me regarde pas comme ça,
Tant de questions me saoulent
Ton envie de savoir si je dormais bien,
Qu’aurais-tu préféré ?
Que ton souvenir me ronge ?
Ou bien que je me souciais si peu.

Frappe à mon cœur, à minuit, à toute heure
Inconnu à cette adresse,
Ne frappe pas si fort
Je suis déjà sonnée,

Délecte ta victoire
Dilate tes pupilles
Tu as été servi
Ton coeur s'est-il réjouit
Voici, quelques mots en ton nom
Jihen
19 janvier 2007

11 commentaires:

Anonyme a dit…

je ne suis pas poete mais j'ai trouve ce joli poeme pour toi
"
Ouvre moi la porte du paradis
Celui qui nous uni
Noyer par mes sentiments
Je n'est plus le temps

Mon coeur brisé
Je me laisse allez
Ferme les yeux
Maintenant tu le peux

Perdre mon âme
Transpecer par ta lame
Ouvre moi la porte du paradis
Celui qui nous uni

Ouvre moi ton coeur
Maintenant je n'est plus peur
Tu est la femme de ma vie
C'est avec toi que sa fini
"
L'anonyme :)

Anonyme a dit…

je te souhaite un grand amour dans ta vie pleine de joie et jamais de mélancolie.
Remet toi de ce moment passager,
oublies-en les douloureux méfaits,
tu dois te battre, résister, lutter, afin de tout pouvoir pardonner.
crois en tes chers amis,
qui sont source de tant de vie.
Mais surtout, gardes la foi,
jouies de tout et crois en toi.
Crois au chaleureux avenir,
qui te prédit vie, amour et rire.
"un ami pas nesness tu me reconnaitra"

Anonyme a dit…

tu signe jihen puis l année d habitude, il manque la date anaisnin " un ami pas nesness mais dont l'ami est nessness tu me reconnaitra"

TUNISIENDOCTOR a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

L'anonyme 2 3 et 4 : c l ami d un nesness .
L'anonyme 1 : za3ma chkounouuu??

Joy... a dit…

Béhi, Les anonymes, merci pour les comments, mais ça serait sympa de me repêcher de ce flou?
Présentez-vous les gars

Anonyme a dit…

"Brûle ta Gauloise,
Ne me regarde pas comme ça,"
c'est vrai que tu n'aime pas l'orsque je fume, mais est ce que t'es sur que tu n'aime pas mon regard ???!!
l'anonyme :)

Anonyme a dit…

"Sirote ton chagrin,
Remets le film, Suttgard, la neige, les filles
La vie mousseuse, loin d’ici.
Les blondes, la blonde fermentée."
c'est pas vrai tu sais tres bien qu'avec toi j'ai oublie Stuttgart et j'ai laisse tombe ces blondes
l'anonyme :)

Anonyme a dit…

Jo : "ne m'regarde pas, (par ce ke je deviens fragile qd tu m'regarde)"
L'Anonyme : "je sais que tu aime mon rgard"
L'Anonyme :)

Anonyme a dit…

Trop d anonyme par ici mais j ai reconnu l anonyme 2 et 3 c'est moi meme , de toute facon tout est bien ecris
"t a eu un nessness et j ai eu un nessness, c'est vraiment facile de me reconnaitre"
je te souhaite tout le bonheur du monde

TUNISIENDOCTOR a dit…

J AI DEMAND2 A HOUHOU D INSCRIRE TON BLOG SUR TN-BLOGS comme ca tous les bloguers profiterant de tes excelents poéme et recits