mercredi 26 août 2009

Only you can silence yourself



Cliché pognant du photographe David LaChapelle.

J'ai comme l'impression qu'il parle pour nous.
Notre bourreau n'est plus Ammar et son 404, mais nos journalistes nationaux, notamment ceux du quotidien "essari7", qui bien que nos blogs sont à but non lucratif, destinés uniquement à nous exprimer, chacun ses pensées, son style, sans contrainte aucune, ni stylistique, ni linguistique, ni politique, nos voix les dérangent.

J'ai lu la semaine dernière, un peu par hasard (on distribue gratuitement le quotidien "essari7" dans les services administratifs (signe d'indépendance du quotidienet et de l'étendue de son lectorat)), un billet critiquant les intitulés de certains blogs, sans aucun recul par rapport à la fonctionnalité du blog, d'abord en tant qu'outil d'expression "personnel", qui ne réflète que les opinions de son auteur, et puis en tant que divertissement des bloggueurs que rien n'oblige à être engagés dans un sens ou dans un autre, et puis "harhour, karkour, za3boul, ou quoi qu'il en soit ne sont pas bien différents de farzazou, nom d'une ancienne rubrique du essari7.
Par ailleurs, n'est-ce pas qu'un bon nombre de blogs légers à caractère humouristique donnent plus de lecture que la majorité de nos journaux réunis?

Nos journalistes, au lieu de lutter en vue d'élargir leur marge de liberté de penser, si jamais ils sont dôtés de cette faculté, qu'ils ont remplacé, par souci de facilité, par l'option "copier-coller", les voilà en pseudo guerre contre des esprits libres, qui graffitis, gribouillis, chag3oubis clament haut leurs pensées, leur identité et leurs différences.

2 commentaires:

seif a dit…

a ton avis comment essarih a gagné ce marché (d'avoir toutes les aadministrations abonnées ) ?
y a des regles a respecter pour gagner de l'argent en tunisie

Joy a dit…

Je comprends leur enjeu, l'argent n'est-il pas le nerf de toute guerre? Et je comprends ton fed up chaque fois que tu me vois perdre notre temps à feuilleter un de ces journaux.

D'ailleurs, l'almani Hmed Lemghirbi n'a-t-il pas dit, défiant le journaliste de pacotille, qu'il ne lit pas les journaux :D