jeudi 23 septembre 2010

Mésaventures du circuit de la voiture "impopulaire"

Après la vente de Freddy (fin mai), nous avons passé tout l'été à attendre notre dossier de privilège fiscal pour acquérir une 4 CV. Notre mésaventure a commencé avec le chargé clientèle qui a enterré mon dossier dans son casier tout l'été et à malmener mes couts de fil avec "Je fais tout mon possible pour toi, tu es une cliente privilégiée (en mémoire de tous les investisseurs étrangers qui ont ouvert un compte en devise dans son agence), étoffe ton dossier par tel ou tel document" (complètement inutile et quasi-impossible à obtenir) pour finir à découvrir le pot aux roses qu'il n'a jamais déposé mon dossier au siège, par paresse. Justement, ma banque avait pour slogan "vous allez changer votre avis sur la banque"
Effectivement, c'est en changeant cette banque au slogan mensonger, que j'ai obtenu mon crédit à temps miracle, et pour être honnête, à coups d'intervention, puisque c'est comme çà que çà marche, par ici.

Après la banque, c'était au concessionnaire de nous jouer son tour de passe passe.
L'apprentie pouffiasse qui occupait le desk et se chargeait de la clientèle avait classé mon dossier de privilège fiscal dans son casier et ne l'a dépoussiéré qu'après deux mois pour l'envoyer au ministère du commerce, alors même que les voitures étaient disponibles. Encore faut-il des pistons et des liens familiaux, pour découvrir que le dossier déposé le 9 juillet n'atterrit au ministère du commerce qu'après le 15 septembre.

L'attente, pénible soit elle, s'annonce encore longue, maintenant, je ne sais pas s'il y a des voitures en stock ou bien dois-je encore partager la route des taxites. D'ailleurs, je vous narrerai des bribes d'histoires de taxistes très bientôt.

1 commentaire:

Jihen a dit…

On a finit par remonter tt ce circuit, et par l'avoir cette voiture, pas si "impopulaire" au bout du compte :)