mardi 22 juin 2010

Anais Nin refait peau neuve

I'm not a snake
juste une femme... serpentine
joueuse.. allumeuse
et câline

j'insinue mon élixir
crée la vie.. et la joie
autour de moi

A quoi cela sert d'avoir un journal
de tromper ma plume
dans l'eau de vie
et de vous raconter ce qui s'passe la nuit
c'est bien.. intime

je m'absente et réapparais
toujours au moment
où on ne m'attendait plus
je m'ennuie, je m'en vais
et des fois vous me manquez

je traîne ma vie
comme une chanson
que seule ma voix
ose fredonner
dans le froid d' la nuit
des fois quand je m'ennuie
un texte las
pondéré et frais

je traîne ma vie
comme des poussières
des billes, des balles
et je m'emballe
il suffit d'un rien
je cache tout
puis me dévoile
je mens des fois
ne m'en voudrez pas
je fugue..
je flingue..et je vole
des roses.. des draps
des métaux précieux
et tout ceux qui m'tombent aux bras

n'en croyez pas un mot
c'est juste mon sort que je vous jette
de la poudre aux yeux
pour briller quand les étoiles s'éteignent
et que dans vos coeurs il fait plus sombre
que cette femme que je n'oserai jamais être

Jihen
22 juin 2010


2 commentaires:

Maud a dit…

Magnifique texte.

Joy a dit…

Merci Maud :) çà fait plaisir que ça te plaise